WHITE ZERO CORPORATION - PRELOAD

WZC_EnTete.jpg

Rock the Mandala : Alexandre Babel & Pierre Jodlowski

A la croisée des univers, une batterie lourdement armée, une basse électriquement détournée, et une armada de machines d’orchestration électronique. Mais surtout, à la rencontre des mondes arbitrairement séparés, Pierre Jodlowski (basse et machines) et Alexandre Babel (batterie/percussions) s’unissent pour faire dialoguer les entre-deux musicaux.Pierre Jodlowski, compositeur toulousain multi-casquettes (musiques mixtes contemporaines, électroacoustiques, installations sonores et d’innombrables autres projets) est aussi fondateur et co-directeur artistique du collectif Eole à Blagnac, axé principalement autour de la création musicale contemporaine. Alexandre Babel, quand à lui batteur, improvisateur et compositeur basé à Berlin pour ce projet étonnant, et non moins détonnant.
En concert au Mandala le 28 février dernier, le duo Babel/Jodlowski m’avait convaincu de me déplacer. Sur le papier, l’instrumentation « Batterie/Percussions /Basse/Electronique » a de quoi intriguer. Un duo rock expérimental contemporain se produisant dans le club jazz toulousain, voilà l’alerte d’un évènement au poten- tiel surprenant.En première partie, le duo propose une improvisation fluide comme rarement. Durant toute cette partie que nous situe-rions plutôt dans un registre « paysagiste », les protagonistes posent les
 bases du champ de possibles qu’ouvre cette formation peu commune. Les am-biances électroniques gérées en live par Pierre Jodlowski offrent de nouvelles
 perspectives colorées aux improvisations haletantes d’Alexandre Babel…

Après une courte pause nos deux protagonistes reprennent place au milieu de chaos de machines, de fûts et de métaux divers. Cette fois, il est évident que nous entrons dans l’univers du rock ; basse saturée, nous quittons le paysagisme pour le monde des rythmiques explosives. En somme, demander de jouer du rock à un batteur ayant tout intégré des subtilités du jazz et des musiques expérimentales, c’est proposer un enrichissement d’un registre brutal qui parfois s’essouffle. Ici, pas de point de côté. Le duo déroule ses créations puissantes, parfois très rudes (sur 13th Grade, ou Perfect Square Minimal Order par exemple), sinon plus tendres, dans une atmosphère moins saturée et plus électronique (Trechò ou Phosphor notamment). En cela, et c’est suffisamment rare pour être souligné, l’écoute est guidée tant par le corps que par les oreilles. Pierre Jodlowski offre également une prestation remarquable avec les machines, et répond simplement à la complexe question actuelle : le déclenchement électronique de sons programmés (l’approche live typique en musique électronique) est un art instrumental fort complexe, et d’une richesse rarement dévoilée.
Le bémol, qu’objecterait sans hésiter n’importe quel puriste Rock concernerait le son de basse : plutôt rond et clair, dans certaines situations qui suggéreraient plus aisément une saturation brute, plus grasse. Ce choix semble toutefois s’imposer comme une nécessité, la nécessité de souligner une écriture moins naïve, qui n’a pas besoin de se cacher derrière un amas sonore confus. Même dans les instants les plus brutaux, tout se distingue clairement, rien n’est caché, masqué derrière une quelconque poudre aux yeux.
Habituellement, la musique contemporaine sait parfaitement mettre en relief la couardise actuelle face à l’expérience nouvelle. Les publics frileux préféreront souvent parler d’une « musique pour musiciens », plutôt que de rechercher un nouveau rapport à l’écoute musicale. « A quoi bon s’intéresser à ce qui ne s’offre pas directement à nous » questionne alors le rapport actuel à la sphère musicale et artistique. Toutefois, Pierre Jodlowski et Alexandre Babel écrasent habilement cette interrogation, parvenant à lier les modes d’écoute : ce n’est plus une musique pour musiciens, elle s’adresse avant tout à vous, mélomanes.

Krasis Orchestra http://krasisorchestra.fr/rock-the-mandala-alexandre-babel-pierre-jodlowski/
Publié dans Acousmatrek le 27/10/14
par Johann

Vidéos

Photos de concert

 Retour au catalogue

WZC :

Alexandre Babel : drums, percussions
Pierre Jodlowski : bass, keyboards, electronics


TRACKS

1 : 13th GRADE


2 : BRAINS


3 : FREEDOM CLUB


4 : NATIONAL VULNERABILITY


5 : UNABOMBER


6 : TRECHÒ


7 : AGARICALES


8 : EMPTY DATA CENTER


9 : PERFECT SQUARE MINIMAL ORDER


10 : PHOSPHOR


11 : SCANDIUM


12 : A VOID ?


PRODUCTION

Enregistré à : Saraswati Studio - Pologne -
par Roli Mossiman
Mixage à éOle - France
par Pierre Jodlowski & Alex Babel